Tous les articles de la section Editorial

Billet d’humeur du 15/05/2020

Depuis presque deux mois, l’ADSB vous envoie, quasi quotidiennement des messages, pour tenter de vous procurer quelques (brèves) minutes de détente, d’amusement… clins d’œil à la culture, à la nature, au rêve… Tout cela sans autre prétention que d’être à vos côtés, dans cette situation quelque peu ubuesque (rester enfermés/ ne pas voir sa famille, ses amis/ ne pas faire d’autres achats qu’alimentaires – ou presque-).
Nous avons appris à vivre enfermés/ gantés/ masqués ; nous avons appris à nous faire signe de loin (Ah ! les « gestes barrières » !).
Le 11 Mai : révolution : le déconfinement est annoncé ! pour tout ? non ; pour tous ? Non.
Le déconfinement approche, certes, mais tout en nuances : tout ne sera pas ouvert, accessible, permis : les « Seniors » ( Aînés » : quel joli mot, dans la bouche des « scientifiques » et / ou « politiques » -qui le sont également- mais qui, par la grâce des autorisations exceptionnelles liées à leurs éminentes fonctions ne sont pas / n’ont jamais été soumis au confinement…. Mr de La Fontaine, rappelez- moi : « selon que vous serez puissant ou misérable »…Mais foin de ces digressions !).
Les Seniors, disais-je, sont priés d’être « raisonnables » et de s’auto- confiner volontairement (après l’avoir été autoritairement)…
Sommes-nous donc si problématiques que cela pour le pays ? si irresponsables aux yeux de nos « responsables » politiques ?
Certains (nes) sont certes plus fragiles car d’une santé parfois chancelante, et, comme ils le savent, se protègent et continueront de se garder de toute imprudence.
Mais cette insistance du Politique à nous considérer comme des malades en puissance est inquiétante, débilitante et infantilisante !

Dans notre monde moderne, post- industriel, macro- économique, la « personne âgée » devient un poids, un coût, un problème « à caser »… N’y-a-t-il pas là une hérésie fondamentale ?
l’attitude actuelle, qui consiste à –sinon rejeter- en tout cas écarter toute une portion de la population au nom de la « gestion rationnelle », sans se demander comment les personnes âgées peuvent supporter le confinement, alors que les relations sociales, le contact humain est indispensable à l’Homme, dès sa plus tendre enfance,(des expériences atroces, faites en Roumanie dans les années 1970/80 ont montré que des enfants, maintenus volontairement dans un isolement complet se laissaient mourir), cette attitude, donc, est d’une cruauté et d’une inconscience totale : les personnes du 3° âge, peut- être plus que les autres ( parce que souvent ont perdu un conjoint, un compagnon, voire des enfants) ont un besoin essentiel de compagnie, de contacts, d’échanges.
D’autre part, les personnes du 3° âge représentent une richesse économique, d’autant plus importante que leurs activités sont bénévoles (de la garde d’enfants aux multiples activités culturelles ou autres…)
C’est pourquoi je trouve indigne le mauvais sort auquel on nous voue, au nom du principe de précaution !

Je crois simplement au bon sens général, qui peut permettre de retrouver des activités, d’abord en extérieur (surtout dans notre région !) : je ne pense pas que l’air de nos forêts ou l’air marin soient porteurs du virus !
Je crois aux relations d’amitié, qui doivent assurer ce lien social indispensable à une communauté.
Je crois enfin qu’il faut continuer à faire vivre notre association (à 50 ans, elle approche du 3° âge : on ne va quand même pas la confiner ???).
Peut-être qu’en septembre nous pourrons enfin faire la fête, ensemble….
En attendant, protégez- vous et portez- vous bien.
Amicalement

Béatrix Recorbet, Présidente de l’ADSB

Mot de la présidente du 15/03/20

La mise en place du stade III d’alerte covid 19 nous impose de stopper toutes nos activités.
Nous vous informons qu’aucune activité/ cours/ animation n’aura lieu jusqu’à la levée des consignes données hier samedi 14 mars par le Premier Ministre.
La sortie à thème prévue le 20 mars est annulée et reportée à la saison 2020/ 21 ; celle du 9 avril est reportée jusqu’à la fin de la période d’alerte et sera reprogrammée.

NE VENEZ PAS AU LOCAL.

Nous vous donnons rendez- vous dès que cet état d’alerte sera levé.
Portez – vous bien et protégez – vous ; à bientôt.

Amicalement
La Présidente
Béatrix Recorbet

Le mot de la présidente (01/02/20)

Depuis plus d’un an, l’atmosphère est plus que morose. Après la grande phase « jaune » nous avons connu un automne et un début d’hiver « rouge » : grèves, blocages, manifestations à répétition… population divisée entre « pro » et « anti », résignée, souvent.
Dans notre cadre, notre commune, notre quartier, nous aspirons à maintenir des liens de convivialité, d’entraide. Nous essayons de développer au mieux les activités et les actions de l’association, qui célèbre cette année son cinquantenaire.
C’est en effet en 1970 que s’est créé le CIQ de la Salle (comité d’intérêt de quartier) au début de la construction des lotissements : il s’agissait de faire valoir auprès de la mairie de l’époque, les intérêts
des nouveaux arrivants, leurs besoins en équipements divers.
Rapidement transformé en ADS (animation et développement de la Salle), l’association a grandi, s’est diversifiée, est devenue plus ludique, culturelle.
En 2004, elle devient ADSB (animation, développement du sud de Bouc), en prenant en compte l’expansion toujours plus importante de l’urbanisation de la zone.
Animatrice à part entière du quartier, partie prenante de nombreux projets et actions (défense de l’environnement, problèmes posés par la mine – années 1990/2005 – etc..), elle propose à ses adhérents (plus de 400 aujourd’hui) de nombreuses activités qui connaissent un succès toujours plus grand.
Pour célébrer dignement les 50 ans de notre association, de nombreuses activités spécifiques sont proposées depuis le mois de novembre dernier, sorties exceptionnelles, animations, repas,
conférences…
En juin, la fête traditionnelle sous les platanes aura lieu le samedi 20, mais surtout nous vous réservons un mois de septembre très animé (exposition au château, spectacle et repas à la Salle, rallye pédestre dans le village…).
Pour mener tout cela à bien – et en particulier l’exposition- nous avons besoin de vous : nous sommes à la recherche de tout document sur le quartier depuis le début du XX° siècle (photos,
cartes, plans…) : le temps pour nous de les scanner/ photographier et nous vous les restituerons.
Je ne voudrais pas achever cet éditorial sans rappeler toute l’implication des bénévoles de l’association, d’hier et d’aujourd’hui : sans elles/ eux, l’ADSB n’existerait pas. Sans leur dévouement sans faille, tout au long de l’année dans les 12 activités différentes, sans leur présence permanente, leur bonne humeur, leur investissement sans cesse renouvelé, notre association ne serait pas parvenue à cet âge vénérable et ô combien symbolique : j’espère, tout comme eux, qu’elle pourra œuvrer encore, les 50 prochaines années.

Le mot de la présidente (21/11/19)

L’ADSB est entrée dans son cinquantième anniversaire : elle devient une « vénérable institution » de par son âge, mais je souhaite avant tout qu’elle reste une association dynamique entreprenante, ouverte aux aspirations de ses membres.

Pour fêter ce cinquantenaire, le CA a décidé de marquer l’année de différents événements pour ses adhérents, mais également d’organiser une exposition en septembre 2020 pour montrer à la fois l’évolution de notre structure et la transformation de ce qu’il convient d’appeler aujourd’hui « le sud de Bouc » ( car du 1er lotissement de la Salle à notre quartier actuel, la métamorphose a été importante).
Pour cela, nous avons besoin de vous : si vous possédez des photographies anciennes de cette partie de Bouc- Bel- Air, des documents (plans, cadastres, écrits…), nous vous serions reconnaissants de nous les confier pour quelques jours (le temps de les scanner).
Tous ces éléments nous permettront de mettre en lumière la transformation d’une campagne en zone urbaine.

En sus de ce projet au long cours, nos activités se poursuivent : des cours de langues, au complet en anglais mais également très dynamiques en espagnol et italien, des randonneurs, généalogistes, « scrabbleurs » toujours plus nombreux, des radio-amateurs actifs, des acteurs de plus en plus performants, des conférences et des sorties qui attirent toujours plus de public, des photographes perfectionnistes, des informaticiens à l’écoute de chacun et un groupe nature et jardin mais aussi environnement attentif aux problèmes du moment qui nous permettent de rester en éveil face à un monde souvent malmené.

En attendant janvier et les activités qui vous seront proposées à ce moment- là, tout le CA se joint à moi pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’année, en famille ou entre amis, ici ou ailleurs, mais dans la paix et le bonheur.

Le mot de la présidente (02/09/19)

Septembre est déjà là… les écoliers retrouvent le chemin de l’école, et l’ADSB reprend ses activités.
Après les succès de la fin du printemps (l’expo Généalogie, Luminances et ses photographies à la qualité de plus en plus élevée, notre soirée « sous les platanes » fort réussie) l’association repart pour une année que nous espérons riche d’expériences et de découvertes nouvelles.
Tous nos responsables d’activités vous attendent au forum des associations (le 7 septembre), ou au local (permanence les samedi 14, 21 et 28 septembre de 10 à 12h pour les inscriptions), pour vous faire partager leurs passions, aussi diverses qu’enrichissantes.
Je suis certaine que parmi les 14 activités proposées, une au moins saura vous plaire, d’autant qu’en sus de la randonnée, du scrabble, ou de n’importe quel autre apprentissage ou approfondissement, vous trouverez écoute, amitié, sens du partage.
L’ADSB, forte de ses quelques 400 membres, va bientôt fêter ses 50 ans : un grand chantier s’annonce, dont je vous parlerai dans quelques semaines.
Avant cela, aura lieu notre assemblée générale, le samedi 5 octobre, à la Bastide de la Salle : le CA vous y attendra, les plus nombreux (ses) possible.
Notre site internet vous permet de vous informer, mais aussi de dialoguer avec les responsables de l’association : n’hésitez pas à venir, revenir, le consulter, vous y trouverez toutes les informations sur les activités à venir.
Je vous souhaite une bonne « navigation » sur nos pages, avec le plaisir de vous accueillir parmi nous.
Béatrix Recorbet

Le mot de la présidente (25/03/19)

Internet est devenu un outil indispensable (au même titre que le téléphone ou la voiture).

Chercher une information, acheter, jouer, communiquer, c’est le moyen le plus simple, le plus souple, le plus disponible souvent, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Aussi quand le site de l’ADSB a disparu des écrans (par accident), nous avons ressenti une grande frustration : il nous a fallu plusieurs semaines pour pouvoir tout reconstruire.
C’est donc avec beaucoup de plaisir et de fierté que nous vous présentons ce nouveau site aujourd’hui, nous l’avons conçu simple d’accès et de manipulation.
Nous espérons qu’il vous sera facile de « naviguer » au travers de ses différents onglets (même si vous n’avez pas le pied marin !), que vous trouverez facilement les informations dont vous aurez besoin.
Tous nos animateurs ont participé à « l’alimentation » des rubriques, pour vous informer sur les différentes activités, sur celles qu’ils vous proposent, dont ils assurent la pérennité depuis des années. Vous pourrez vous rendre compte de la diversité, de la richesse des animations offertes à vos envies.
Revenez souvent visiter notre site. Nous vous tiendrons informés de nos actualités, de nos actions, de nos projets.
N’hésitez pas à prendre contact avec nous… nous rejoindre et partager nos valeurs : culture, curiosité, convivialité.

La présidente
Béatrix Recorbet


PS : un merci particulier à Jeanne M. qui a assuré la mise en œuvre de ce site, ainsi qu’à Sylvie M.