Tous les articles par Josiane Vivent

Les Oiseaux

Le 12 octobre 2019 à 15 heures, à la Bastide de la Salle, Armand Bardivia, ornithologue passionné, est venu partager sa connaissance et sa passion avec une soixantaine de participants conquis.

A l’aide d’une projection, et d’enregistrements de chants d’oiseaux le public a été plongé dans le monde merveilleux de ces volatiles.

Qu’est-ce qu’un oiseau ?
Ovipare vertébré à sang chaud et respiration pulmonaire dont le caractère le plus apparent et le plus absolu est la plume.
Les premières créatures qui avaient développé des caractères d’oiseau sot apparues il a 5 millions d’années dans la période jurassique au Mésozoïque. Des fossiles ont été découverts en Bavière, dans le schiste du jurassique supérieur, leur nom « Les archéoptéryx ».

Vie des oiseaux

  • Échapper au prédateur
  • Trouver de la nourriture
  • Assurer la pérénnité de l’espère coute que coute.

Pourquoi des oiseaux chantent-ils ?
Ils chantent pour posséder un territoire, trouver un partenaire sexuel. Ils chantent surtout au printemps, parfois en hiver et pour certains toute l’année. Le chant reste le dialogue de l’oiseau. Ils émettent des signaux étonnement variés avec un large répertoire, les chants, le contact d’alarme, comportements alimentaires, les cris.

La migration
Déplacements des oiseaux vers des lieux procurant une nourriture plus abondante, en rapport avec des conditions climatiques plus stables.
Le système de navigation est adopté selon les espèces.
1° la migration instinctive : comportement héréditaire
2° la migration en famille : les jeunes suivent les adultes
3° la migration par la mémoire: les oiseaux sont capables de retenir une foule de sensations visuelles, auditives et voire tactiles.
La migration est la combinaison de plusieurs facteurs : topographique, astronomique, et météorologique.

L’orientation
S’effectue d’après les repères atmosphériques ( changement de pression atmosphérique, orientation d’après les vents.)
Repères astronomiques (position du soleil, des étoiles)
Influence du magnétisme terrestre. Les oiseau réagissent fortement à l’influence de la force centrifuge (force coriolis) due à la rotation du globe.

Entre 30 et 70% des oiseaux ont disparu en 17 ans seulement. Les causes principales étant les pesticides, le déboisement, les captures de masse, les chats, le virus Usutu, originaire d’Afrique australe et transmis par les moustiques.
Les espèces en danger : le moineau domestique, la linotte mélodieuse, la pie grièche, le chardonneret, l’hirondelle. A propos de cette dernière espèce deux membres actifs volontaires et déterminés, Josette BONIFAY et Jean Claude LENEAERS ont été à l’origine de la mise en place au mois de juin, traverse Jean Pierre Foulon, par la commune d’une tour à hirondelles pour faire revenir sur notre territoire, cet oiseau si attachant. Il faut maintenant attendre et espérer de la revoir virevolter dans le ciel de Bouc Bel Air.

La conférence s’est comme d’habitude terminée par notre traditionnel « pot de l’amitié» qui a permis de prolonger ce moment convivial.

Le mont Caume

Perché à huit cents mètres d’altitude, le Mont Caume est un belvédère offrant des panoramas à couper le souffle, notamment sur la rade de Toulon.

Le temps ensoleillé et très dégagé a permis aux quatorze courageux randonneurs d’admirer ces paysages superbes, récompensant leurs efforts lors de cette ascension.

Saint Pons

Le temps très ensoleillé et chaud a permis aux quarante randonneurs de faire cette belle randonnée dans la fraîcheur des eaux de source et d’apprécier la richesse botanique de ce poumon vert des environs de Marseille puis de poursuivre sur le sentier du blé pour admirer l’abbaye cistercienne de Saint Pons et le Baou de Bertagne.

Les gorges du Gardon

Un temps magnifique pour cette superbe randonnée dans les gorges du Gardon.

Cet affluent du Rhône, prenant sa source dans les Hautes Cévennes, s’est frayé un passage et a dessiné un sinueux canyon au travers des roches calcaires, permettant aux vingt randonneurs d’admirer des paysages grandioses, à couper le souffle: une harmonie de couleurs et de matières.

La couronne-bonnieu

Pour cette première randonnée de la saison 2019-2020, à la demi-journée, quarante participants ont suivi cette belle boucle de la Couronne à la plage de Bonnieu.

Un temps estival, une ambiance toujours aussi conviviale, les randonneurs de l’année précédente se retrouvant avec plaisir et accueillant les nouveaux inscrits chaleureusement.

Les oiseaux chantent-ils parce qu’ils sont heureux?

Le 12 octobre 2019 de 15 heures à 17 heures, à la Bastide de la Salle, Armand BARDIVIA, nous invitera à partager sa passion pour l’ornithologie.Il faut dire qu’il est tombé dans le « nid » lorsqu’il était petit, son père lui ayant fait découvrir ce monde merveilleux alors qu’il était âgé de deux ans à peine.

Il nous parlera de l’apparition des oiseaux, créatures apparues il y a 150 millions d’années, l’étape de leur vie, leur migration ( le déclenchement, le système de navigation adopté selon les espèces, l’orientation …) des oiseaux de France au nom si poétique que l’on peut rencontrer dans nos jardins : linotte mélodieuse, chardonneret élégant, venturon montagnard, bruant jaune et bien d’autres encore, les causes de la disparition de certaines espèces mais également des solutions trouvées pour leur protection.

Cet exposé sera illustré par une projection.

Nous vous attendons nombreux.( écrit par Éline Tougeron)

Fête de fin d’année

Cette année encore la tradition a été respectée. Penny et Sue, nos deux professeurs d’Anglais nous ont invités, le 29 juin2019 à la Garden Party, chez Penny, pour fêter la fin des cours.

Pour animer cette journée nos « deux petites anglaises », jamais à cours d’idées nous ont concocté un concours du plus beau chapeau royal, inspiré bien entend, par leur reine Élisabeth II, et ses superbes couvre-chefs.

Les élèves féminins et également masculins, se sont, avec humour, prêtés au jeu.

Après un défilé n’ayant rien à envier aux grands noms de la mode, le jury a attribué le prix à  » the winner was CARMEN JOUBERT ».

La chaleur régnait sur le jardin et dans les cœurs des quarante participants à cette journée, autour d’agapes conviviales.

L’année se termine donc dans la joie et la bonne humeur et nous pensons déjà à l’année 2020. ( écrit par Éliane Tougeron )

Fin de saison italienne…

….. comme souvent, par un repas italien dans un restaurant, italien lui aussi, tous cours confondus, autour de notre professeure dont on ne dira jamais assez les mérites, sa modestie dût-elle en souffrir. Donc on n’insiste pas.

Oui, parce qu’à la rentrée de septembre, on recommence. On s’est tous réinscrits!

On peut (rubrique Contacts du site) se faire connaître, pour toutes informations (utiles); car on espère bien faire de nouvelles connaissances à la rentrée

Bonnes vacances d’ici là (début septembre)

dans le lit de l’arc

En raison de la forte chaleur annoncée pour cette dernière randonnée de la saison, les animateurs toujours soucieux du bien-être des participants ont proposé une jolie balade en sous-bois au milieu d’une faune et d’une flore variées.

Cette promenade a fait passer les dix-neuf randonneurs sous le viaduc centenaire de la ligne Marseille-Aix puis les a menés jusqu’au pont des Trois Sautets construit e 1655.