Tous les articles par adsb@admin

Sortie Marseille 14-01-22  Musée d’histoire  / la Major

Jusqu’au dernier moment, le nombre de participants est resté une énigme, les « effets covid » entraînant des désistements successifs ; mais 31 « Braves » se sont retrouvés dans ce magnifique musée, entièrement rénové, où ils ont pu apprécier outre les superbes collections couvrant l’histoire de Marseille de ses origines aux années 1950, la science historique des guides nous servant de cicérones.

De la corne du port (le port antique de Phocée) au pont transbordeur, maints détails méconnus ont été mis en valeur- et en particulier, les résultats des fouilles les plus actuelles (moins de 10 ans) pratiquées dans différents quartiers de la ville lors d’aménagements récents.

Après un repas pris sur une terrasse du port, permettant d’apprécier le soleil, le paysage, la douceur de l’instant… et la bonne chère, nous sommes partis, à pied, vers la cathédrale, qui a dévoilé ses curiosités architecturales et décoratives, ainsi que toute la majesté de ses amples proportions et de son implantation, face à la mer… et au monde (comme l’ont voulu les décideurs marseillais du second empire triomphant).

« Une après- midi au musée : Voyage à Venise » – Hôtel de Caumont

Le 17 décembre 2021

Devenue presque traditionnelle, cette « après – midi » remporte toujours un franc succès : le cadre de Caumont étant particulièrement agréable et « cosy »pour une petite sortie en décembre.

La collection Giogio Cini sortant pour la première fois de Venise, nous avons pu admirer 70 peintures, sculptures, dessins, objets précieux appartenant à l’un des plus prestigieux ensembles d’art italien, du XIV° au XVIII°s.  essentiellement, avec quelques « incursions » dans l’art contemporain, réunis par l’entrepreneur et collectionneur Vittorio Cini (1885- 1977).

Ici encore, tout l’intérêt de la sortie résidait dans les  commentaires éclairés d’une conférencière qui a permis à chacun de mieux comprendre et appréhender peintures et objets.

La « pause gourmande » au salon de thé a permis d’échanger, de se retrouver et d’oublier quelque peu les contraintes du temps.

Sortie La CELLE – TOURVES

Le 15 octobre 2021
(40 participants)

Pour cette sortie d’octobre, nous avons sélectionné 2 lieux très différents, pour satisfaire toutes les curiosités.

-Le matin :

visite de l’abbaye de La Celle, monastère bénédictin, emblématique de l’art roman provençal du XIII°s.

Site occupé depuis l’âge du fer, le premier monastère fut construit au XII°s., sous l’égide se St Victor de Marseille. Fin XII°/ début XIII°s., le monastère est entièrement reconstruit : c’est celui qui se visite aujourd’hui. Une passionnante visite guidée (faite exceptionnellement pour notre groupe) nous a permis de découvrir les différentes parties du monastère (préau, cellier, parloir, chauffoir, salle capitulaire, dortoirs, cuisine etc…) ; nous avons pu bénéficier également d’une superbe exposition sur les villas romaines du Var.

l’après –midi :

changement complet de décor et d’atmosphère, avec la visite du musée des Gueules Rouges de Tourves, qui retrace, le long d’un parcours ludique et interactif, l’histoire de l’exploitation minière de la bauxite dans le Var, mais aussi les techniques de transformation du minerai et ses utilisations contemporaines.

Autre temps fort de la journée : la 2° partie de la visite était un parcours dans la galerie de mine reconstituée par d’anciens mineurs (qui n’ont pas voulu que le temps efface le souvenir de cette activité majeure de la région, qui a cessé définitivement en décembre 1989).

Sortie SALAGON

24 septembre 2021

Malgré les contraintes sanitaires toujours présentes, les sorties à thème ont repris en ce début d’année d’activités… ;

Labellisé « jardin remarquable », Salagon est un lieu unique situé à Mane, au cœur de la Haute Provence, composé d’un prieuré (monument historique) et de 6 Ha de jardins, c’est un lieu d’histoire, de culture et de savoirs.

Occupé depuis plus de 2 000 ans, ce site a vu successivement un habitat gaulois, une villa gallo- romaine, puis, lors de la christianisation de la Provence, la construction d’un prieuré bénédictin, agrandi par la suite d’un logis Renaissance.

Autour du monument, les jardins offrent une promenade qui marie plaisir et savoirs.

Lieu de science, il invite à découvrir l’ethnobotanique qui raconte les liens tissés entre les sociétés et les plantes à travers l’ histoire et les civilisations, en parcourant successivement le jardin des senteurs, le jardin médiéval, le jardin de la noria, celui des temps modernes et celui des simples et des plantes villageoises.

Les 40 personnes qui ont pu participer à cette journée riche en découvertes ont d’abord participé, le matin, à deux ateliers : atelier « apéritif médiéval » (à déguster ensuite),ou atelier « eaux florales » (fabrication d’hydrolats).

 Après un repas apprécié à Forcalquier (à l’Aïgo blanco), les 2 conférencières animatrices, herboristes passionnées, ont fait découvrir les jardins et conté toutes les vertus, utilisations (et parfois dangers)des simples, plantes potagères, locales, exotiques…

Après cette explosion de parfums, de goûts, de couleurs, beaucoup ont juré de revenir au printemps pour voir les jardins dans une autre saison…

L’année du Cinquantenaire a duré… deux ans !

Nous avions connu un début d’année 2019/20 prometteur :

412 adhérents s’étaient retrouvés pour toutes nos activités et nous avions décidé d’organiser une année cinquantenaire un peu exceptionnelle.

Dès le début septembre, une sortie à St Victor avec un déjeuner dans le cadre prestigieux du fort Ganteaume, a été clôturée  par un concert d’orgue.

Plus tard, nous avions organisé un dimanche « choucroute musicale », puis la soirée « crêpes » traditionnelle, un voyage de 48h à Albi et Gaillac, pour le Festival des lanternes (qui a particulièrement charmé les participants).

En février, lors de la sortie randonnée de la Chandeleur, nous avions remis 4 médailles de vétérans à nos marcheurs (ses)  les plus anciens.

Mais tout s’est « grippé » à partir du 15/03/2020 : tout s’est brutalement arrêté.

 Durant les 2 mois « d’enfermement », nous avons essayé de maintenir un lien entre tous, par la messagerie de l’association : vous avez semblé apprécier très largement cet effort de lien social et je remercie tous ceux / celles qui ont contribué à alimenter la masse « documentaire »  diffusée – qui n’avait d’autre prétention que de vous faire passer le temps et / ou vous distraire-

Le problème est qu’à la suite du « dé- confinement », nous n’avions pu reprendre nos activités : entre « liberté surveillée » et salles municipales toujours indisponibles, l’année s’acheva  de manière quelque peu mélancolique.

La tentative de mener à bien les fêtes du cinquantenaire (en septembre 2020), malgré toute l’énergie et l’opiniâtreté dépensées, s’est soldée par un échec, lié à la reprise du virus et aux nouvelles consignes préfectorales : il y a bien eu une « petite fenêtre », qui a permis 2 expositions (Luminances, en durée raccourcie, puis l’exposition Généalogie, en lieu et place de l’exposition  et des fêtes du Cinquantenaire), petite compensation pour les photographes et généalogistes qui avaient travaillé sur leurs thèmes, malgré les difficultés.

 La rentrée de septembre s’était faite malgré tout dans la bonne humeur et le désir partagé de reprendre toutes les activités…. Jusqu’à un nouvel arrêt, bien que  les mesures prises pour assurer un maximum de sécurité à chacun aient été respectées. Il a donc fallu reporter, encore une fois… au printemps, pensions – nous, mais là encore, c’était être trop optimiste.

Les fêtes du Cinquantenaire de l’ADSB ont finalement eu lieu… avec 18 mois de retard ! – du fait de la pandémie- et sont devenues les fêtes du «  Cinquante plus un ».

Malgré tous les retards et les impondérables, nous avons pu profiter du magnifique cadre du château de Bouc- Bel- Air pour nos deux expositions : celle de la généalogie, d’abord (« Destins ») puis « l’ADSB et le Sud de Bouc, rétrospectives », celle- ci se poursuivant durant les Journées du Patrimoine.

Malgré quelques « frayeurs » liées à des orages intempestifs, nous avons pu, lors des vernissages, proposer des buffets extérieurs, la pluie ayant eu la bonne idée de s’arrêter à temps…

Mr Mallié, maire de BBA, M. Pietri, adjoint à la Culture et de nombreux membres du conseil municipal, nous ont fait l’honneur et le plaisir de leur présence lors de ces moments mémorables.

Nos adhérents et leurs amis ont pu également participer à un rallye pédestre, dont le départ se situait à la Bastide de la Salle et l’arrivée au château. Les questions, ludiques, permettaient, en cherchant les réponses, de découvrir des lieux cachés de la ville, ainsi que la flore des collines.

L’équipe des bénévoles de la randonnée, qui a organisé ce rallye, a remis des diplômes à l’équipe gagnante.

Pour achever cette randonnée dans la bonne humeur, un apéritif (offert par l’association), suivi d’un solide buffet campagnard – servi dans le jardin du château – permettaient de retrouver cette ambiance conviviale qui nous avait tant manqué durant tous ces mois de confinement et de mesures de « sécurité » diverses.

Après ces moments très particuliers, l’association reprend son rythme habituel (malgré quelques contraintes liées au covid) : les cours, les différentes activités ont à nouveau lieu normalement.

Nous vous attendons, toutes, tous, pour une nouvelle année de découvertes, de culture, de partage, de convivialité.

La Présidente, B. Recorbet

Exposition anniversaire de l’ADSB

Après un an et demi de report lié aux problèmes du covid, nous pouvons
enfin mettre en place notre exposition du Cinquantenaire, qui devient
« Rétrospectives, 50 +1 »

Elle retrace l’histoire de l’ADSB depuis ses origines, ses combats, ses
activités, ses évolutions.

Elle montre également l’évolution du quartier de la Salle et plus
largement du sud de Bouc, à partir de photographies et de plans.

Nous attendons votre visite.

Affiche expo 50+1
Exposition au château de Bouc Bel Air du vendredi 10 au dimanche 12 septembre

La saison 2021-2022

En guise d’éditorial……. Saison 2021/ 22

Deuxième « rentrée covid » : contraintes – réglementations – contrôles…

Doit- on pour autant cesser d’agir ? Les associations doivent- elles se mettre en sommeil ? en hibernation ? dans l’attente de jours meilleurs.

Ce n’est pas la philosophie de l’ADSB : après avoir passé un an à maintenir un lien avec ses adhérents, à aménager des cours en visio – conférences, en réorganisant les randonnées, il est temps de redémarrer nos  activités de façon plus « classique », » normale », dans les salles, sans « jauge ».

Mais avec une contrainte nouvelle, obligatoire, incontournable (cf. loi du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire) : le contrôle anti-covid (contrôle du QR code si vous êtes vaccinés, soit d’un test négatif –attention : validité : 72 heures).

Cette mesure nous est imposée par l’Etat et ne peut se discuter. (Conséquence immédiate d’un refus de notre part : fermeture des salles et fin de nos activités).

Au-delà de ces contraintes matérielles, l’année qui débute le fait sous les meilleurs auspices : deux expositions ouvrent la saison au château :

  • Les 3/ 4/ 5/ 6 septembre, Marielle Renucci et tout le groupe Généalogie exposent leurs recherches de l’année sur le thème « Destins » : n’hésitez pas à aller à leur rencontre, à discuter de leurs travaux, de leurs méthodes…et pourquoi pas à les rejoindre dans leur passion.
  • Les 10/ 11/ 12 septembre, c’est l’ADSB toute entière qui s’expose pour célébrer – avec un an de retard- son Cinquantenaire : il s’agit donc de « Rétrospective, 50 + 1 : l’histoire de l’association depuis les origines, ses combats, son évolution, mais aussi celle du quartier de la Salle, du sud de Bouc, depuis les débuts de l’urbanisation de ce territoire.
    L’exposition se poursuivra durant les journées du patrimoine, les 18 et 19 septembre.
  • Le samedi 11 septembre aura lieu le rallye pédestre découverte (prévu l’année dernière), sous la houlette de nos bénévoles de la Randonnée, il s’achèvera au château par un buffet campagnard (inscription indispensable, 8€ / personne pour le buffet).
    Toutes les précisions vous seront données rapidement par un message dédié.
    Contrôle anti- covid obligatoire pour l’accès au château, expos et buffet.
  • La première sortie de l’année aura lieu le vendredi 24 septembre : les informations vous seront données rapidement, mais là encore, toutes les contraintes actuelles ont retardé l’organisation de cette journée

Enfin, il n’y aura pas de publication du journal en septembre : le dernier ayant été publié tardivement (en mai), et les activités ayant été ralenties tout au long de l’année 2020 / 21, nous avons pris la décision d’attendre février/mars 2022 pour la prochaine publication.

Si vous n’avez pas reçu le numéro de mai 2021, vous pourrez vous le procurer lors du forum, des exemplaires seront à votre disposition (de même que ceux de septembre 2020, n° dédié au Cinquantenaire que certains d’entre vous ont réclamé)

Nous espérons que vous serez fidèles au rendez- vous de votre association : vous pouvez nous retrouver, soit lors du Forum (4 septembre à partir de 15h) soit le samedi 18 septembre ( langues) et 11/ 18/ 25 septembre ( randonnée) pour les inscriptions aux différentes activités à la salle Debard.

Je vous souhaite à toutes et tous une très bonne année associative, avec beaucoup de plaisir à partager dans nos activités, de découvertes et d’amitié

               Béatrix Recorbet, Présidente

Cimenterie ou incinérateur

Cimenterie de La Malle : découvrez l’article sur cette industrie implantée au sud de Bouc Bel Air.

Pour l’ouvrir en grand format, cliquez sur la croix avec les flèches, en bas du document.
Vous avez également la possibilité de le télécharger.